Gnocchis de pommes de terre

Ça fait quelques mercredis que j’organise des mini-ateliers de cuisine chez moi le mercredi soir. Avec 3 ou 4 copines on se met autour de la table, les mains dans la farine et un verre de vin à portée de main. On s’échange les recettes et les conseils, et ça caquète et ça caquète… Et puis on mange évidemment!

Francesca, originaires de Pesaro (Marches), nous avait proposé une recette de passatelli, dont je ne manquerai pas de vous filer la recette d’ici peu, car ils étaient bigrement bons! Chiara, la seule « locale » originaire de Plaisance / Piacenza, nous a donné tous ses trucs pour les « pisarei e fasö ». Nous avons expérimenté ensemble les tagliatelles roses aux artichauts, et puis on attend le plat de « salsiccia e friarielli », spécialité de Naples qui est la patrie de Camilla, et pourquoi pas une bonne carbonara de Valentina, notre romaine.

Hier c’était le jour des gnocchis. J’adore les gnocchis frais car ils ont une consistance toute douce, différente de ceux que vous achetez en sachet. Et pour la sauce le premier pesto fait maison de la saison c’est le top 🙂 Vous pouvez aussi les faire au ragù (+/- = sauce bolognaise, la recette c’est par ici: Recette du ragù ).

Allez hop, attachez vos tabliers, on est partis!

Ingrédients pour 4 personnes

1 Kg de pommes de terre (vieilles de préférence, les jeunes ont trop d’humidité)

200 à 300g de farine

1 œuf

Du sel

Pour commencer il faut cuire les pommes de terre. De préférence à la vapeur ou au four pour éviter qu’elles absorbent l’eau… nous on les a cuites à l’eau et on a survécu! Laissez-leur la peau si vous les cuisez à l’eau. Dès que les patates sont cuites épluchez-les et écrasez-les avec la farine.

Ajoutez le sel et malaxez bien. Pour la farine la quantité dépend fort de l’humidité de vos pommes de terre. Ajoutez l’œuf quand  la pâte n’est plus trop chaude.

Une fois que la pâte est prete passez à la confection de serpents, de boudins, de rouleaux… bref d’une forme longue … que vous coupez ensuite en petits morceaux.

Prenez chaque petit pâton entre vos doigts, faites en une boulette et passez-le sur le dos de la fourchette pour leur donner des « rayures en relief » – promis j’essayerai de trouver une meilleure traduction du verbe « rigare » !!! Bref créez ces petites stries, qui permettent à la sauce de bien s’accrocher aux gnocchis. Vous pouvez aussi faire des gnocchi plus petits, on les appelle « chicche », sans stries. Parfaits pour une sauce gorgonzola.

Au fur et à mesure que les gnocchis sont prêts mettez-les sur un grand plat bien fariné. Utilisez de préférence de la semoule de blé pour leur permettre de ne pas coller. Ils ne doivent pas se toucher!

Quand les gnocchis sont prêts il ne vous reste plus qu’à mettre une belle grande casserole d’eau à bouillir, ajouter du sel et les plonger dedans pour quelques minutes. Les gnocchis sont cuits quand ils remontent à la surface de l’eau. Plutôt que de les écraser tous dans la passoire en retournant violemment votre casserole au-dessus de celle-ci, je vous suggère d’utiliser un écumoire et de les prélever au fur et à mesure qu’ils font surface. Ajoutez-les directement à la sauce que vous aurez préparé et réchauffé sur la taque d’à côté. Si vous les faites au pesto ne réchauffez pas trop le pesto, faites le juste tiédir pour éviter de faire ressortir l’huile. Pour bien lier les gnocchis et la sauce, ajouter du parmesan et un peu d’eau de cuisson des gnocchis… Et que ça crème!

Les gnocchis à base de pommes de terre sont les plus connus mais on peut aussi les faire avec du potiron (top avec une sauce à la pancetta), aux épinards, à la ricotta… je me porte évidemment volontaire pour tester tout ça et vous les publier en saison voulue. Une photo des gnocchis de potiron (gnocchi di zucca) pour l’attente!

Buon appetito!

3 réflexions sur “Gnocchis de pommes de terre

  1. Ping : Gnocchis à la sorrentina – Ma fourchette est italienne

  2. Laurence

    Pour une question d’organisation, est-ce que ça se congèle (une hérésie je suppose 🙂 )?
    Mais si par hasard ça se fait, comment procède-t-on pour la cuisson par la suite?

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Laurence, ça se congèle et tout le monde le fait! N’aie donc pas peur d’etre hérétique 😉

      Il faut disposer les gnocchis sur un plat sans qu’ils se touchent et les congeler ainsi, ensuite quand ils sont congelés tu les décolles délicatement du plat et tu peux les mettre en sachet. Ici on utilise des plats en carton.. un autre plat peut convenir avec une feuille de papier cuisson.

      Pour la cuisson tu les retires du congel quelques minutes avant et tu les cuis normalement. Attention à ne pas les cuire en trop grande quantité car la temperature de l’eau diminue fort quand on y plonge les gnocchis congelés.

      Et pour les pates fraiches c’est la meme chose!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s