Un menu à l’italienne

Antipasti, primi piatti, secondi piatti… ça vous dit quelque chose? Quelques explications pour mieux comprendre le menu lors de votre prochain passage en Italie 😉

Vous aimez manger dans une seule assiette votre viande, vos patates et vos légumes? Alors seuls les restaurants créés pour les touristes allemands pourront vous plaire (j’ai déjà du y aller pour satisfaire mon père qui voulait sa côtelette et ses frites…). Si vous êtes un peu plus open vous aurez (peut-être) le grand plaisir de découvrir la vraie cuisine italienne 🙂

Pour repartir du début: on commence par l’antipasto – l’entrée, éventuellement avant on a pu prendre un aperitivo. En réalité l’aperitivo peut aussi être très nourrissant, spécialement dans le nord de l’Italie. Le concept: vous payez votre cocktail/bière/vin un peu plus cher et on vous amène quelques trucs à grignoter, voire on vous donne la permission d’attaquer un super buffets de  snacks, charcuteries, mini-sandwiches et autres délices… c’est pas le top ça? Rendez-vous dans un bar à Milan pour tester ça!

Et jusque-là tout va bien. Après arrivent les « primi »: ce sont les plats de pâtes et les risottos. La portion peut être un peu réduite par rapport à un plat de pâtes qu’on servirait chez nous mais tout dépend de l’endroit. Si vous allez dans un agritourisme à menu fixe le dimanche midi il n’est pas rare que deux « primi » soient inclus dans le menu. Vous pouvez aussi demander un « tris di primi » si vous voulez goûter 3 plats de pâtes différents 🙂

Pasta allo scarpariello recette en préparation 😉

Et vous n’êtes pas encore rendus… arrivent maintenant la porchetta, le carpaccio , la fiorentina (pièce de bœuf énorme typique de la toscane), les involtinis et tutti quanti… Les « secondi » sont les plats de viande et poisson. En général ils sont servis très simplement (sans sauces et peu d’accompagnement), mais vous pouvez les accompagner de « contorni« , qui sont généralement des légumes ou des pommes de terre.

Tagliata avec pesto de roquette

Vous ne partirez pas sans goûter un des « dolci della casa » – les desserts de la maison, parmi lesquels vous trouverez sûrement un semifreddo: une « crème glacée » au sens littéral. Ce n’est pas de la glace, ce n’est pas de la crème… c’est bon et ça fond!

Baba au rhum... dois-je vous le présenter?!

Un petit café? Oui mais serré… si vous ne vous faites pas au café serré italien, demandez un café lungo (espresso allongé) ou un « americano », c’est ce qui correspond à notre café du percolateur. Vous avez peur d’avoir l’air ringard? Il y a 2 ans, oui, maintenant c’est la nouvelle mode!!!

Je sais pas vous mais moi après tout ça j’ai besoin d’un digestif, un « digestivo » ou « amazzacafé » (le tue-café). Je l’ai appris à mes dépens, l’amaretto ici ne correspond pas toujours à l’amaretto Di Saronno… c’est un nom générique pour les liqueurs… En général votre hôte saura vous conseiller un digestif de la région!

Limoncello ❤

Buon appetito!

PS: Merci à Geoffrey pour la photo d’en-tête!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s